Leaving Gaïa

et

Where are we now?
Ces toiles sont des cartographies fictives rappelant une région de la planète Terre soumise à une montées des eaux. Une coupe culturelle à travers l'infiniment grand et infiniment petit, anticipant une montées des eaux, entraînant alors une crise migratoire et l'exploration des liens entre le lieu, l'appartenance, le bonheur, les espoirs et la perception du futur. Le résultat final explore les chemins de la migration dans l'espace et au-delà par un lieu non utopique (la toile) proposant un "dialogue esthético-emotif " au regardeur.A quel point nous sommes heureux, en ce qui concerne l'endroit où nous sommes ?Qu'attendons-nous de l'avenir et qu'est-ce que notre opinion du futur dit sur notre position actuelle ?

 

 



« L’orée du vide
Ouvrons les yeux. Ces « lieux peints » signés Ann Grim sont des échantillons de « là », et nous sommes « ici ». Où l’inverse ? Sensation étrange de perte des repères, comme celle que nous ressentons au sortir d’un profond sommeil. Perdu, le regard glisse sur ces vallées lisses et laiteuses et s’accroche sur ces crêtes mordant la lumière. C’est humain, cherchons le centre, les pointillés se terminant par une croix, le trésor. En vain, l’omphalos se place alors inévitablement au bord extrême de la toile. Au-delà, il y a l’autre, l’inimaginé, la khôra, matrice qui bascule dans l’impondérable. Cette terra incognita, traditionnellement peuplée de chimères, se commue en cartographie de nos fantasmes, mais également de nos peurs. Serait-ce un miroir de notre suicide collectif ?
Ann Grim, si l’on se réfère à son parcours, est une subtile lanceuse d’alertes. Nous sommes désormais seuls créateurs de nous-mêmes, orphelins et surpris. Face à notre conscience coupable de crime de lèse-planète, de lèse-humanité, elle nous tend une carte. À l’heure où virtuel et réel se confondent, une « vraie » peinture, sur une toile avec un chassis en bois, nous convie au festin du possible, afin que l’inimaginé ne soit pas l’inimaginable. »

 

Thierry de Beaumont,

Auteur spécialiste des questions Homme/Nature et enseignant en méthodologie à l'École de design et d'architecture d'intérieur Camondo à Paris.